Le poète du jour

Dernier ajout : 9 septembre.

La poésie étant une denrée essentielle, vous trouverez ci-dessous de quoi alimenter votre ration quotidienne. Les auteurs et extraits sont sélectionnés et présentés par nos soins.

Derniers textes publiés dans cette rubrique

Lamine Diakhaté « Primordiale du sixième jour »

Jeudi 9 septembre 2021, par Mots Passants

« Né en 1928 à Saint-Louis du Sénégal, il occupe dans son pays d’importantes fonctions administratives, qui l’ont conduit à New-York, Lagos et Paris, où il meurt en 1987. Il est l’auteur d’une œuvre poétique importante, forte de cinq recueils ».
Cette citation est tirée du commentaire qu’en fait Jacques Chevrier dans sa « Nouvelle anthologie Africaine. » Lire la suite »

Souleymane Diamanka « Habitant de nulle part, originaire de partout »

Dimanche 5 septembre 2021, par Mots Passants

Habitant de nulle part originaire de partout - Souleymane DiamankaBordelais d’origine peule, Souleymane Diamanka est l’auteur d’un premier album de slam, intitulé « L’Hiver peul ».
« Habitant de nulle part, originaire de partout »
est son troisième ouvrage.
« Sa poésie prêche moralité, apparie avec finesse ses cultures peule et européenne, parce qu’il est fier d’être habitant de nulle part et originaire de partout, dépositaire d’un chant intemporel, d’un appel à l’Amour, à la Tolérance et à la connaissance de l’Autre » (...) Lire la suite »

Fariba Hachtroudi « Abysses »

Lundi 30 août 2021, par Mots Passants

« Abysses », c’est le nom du recueil qu’a donné à ses poésies Fariba Hachtroudi, iranienne vivant en France.
Illustré par Anne Cotrel aux Éditions Chèvre-feuille étoilée, cet ensemble de textes salue à la fois la beauté du corps féminin et le mauvais sort qui lui est réservé par des hommes sans scrupules ni morale… Lire la suite »

Michel Butor « 120 Nuages »

Lundi 30 août 2021, par Mots Passants

120 ! 120 nuages, disséminés par Michel Butor. 120 nuages qui se promènent dans un ciel immensément bleu, dans une mer immensément profonde, sur les jardins immensément secrets. Bref ! 120 nuages qui s’étirent et nonchalants se baladent dans l’immense imaginaire de ce poète immensément prolifique, et son recueil « Anthologie nomade ». À lire, lire et relire encore, jusqu’à s’en enivrer… Lire la suite »

Aimée Saint-Laurent « Songerie »

Vendredi 27 août 2021, par Mots Passants

Une nouvelle venue sur le site : elle nous arrive de Médiapart, où elle a découvert notre site.
Poète, elle nous a envoyé un certain nombre de ses écrits, parmi lesquels elle a choisi celui que vous allez lire, fruit d’une expérience douloureuse de séparation.
Elle nous livre ici ses états d’âme, ses désespoirs mais aussi ses espérances, tirés de son recueil « Éphéméride ». On ne peut que souhaiter que ces dernières se réalisent.
De toute façon, il est certain qu’elle participera désormais à la vie de Mots Passants par les textes ou les commentaires qu’elle nous adressera. Merci à elle, en tout cas, de nous avoir fait confiance… Lire la suite »

Jacques Dupin « Écrire… »

Jeudi 26 août 2021, par Mots Passants

Humeur grise, humeur humide, humeur humble, humeur chagrine, humeurs que décrit au long d’apophtegmes, Jacques Dupin, dans son recueil « Ballast »Lire la suite »

Véronique Tadjo « Raconte-moi »

Jeudi 26 août 2021, par Mots Passants

Superbe poème où la nostalgie du Pays, la Côte d’Ivoire, nous fait comprendre que les chaînes de la condition originelle sont imputrescibles.
Les mots pour l’exprimer sont aussi terriblement simples qu’efficaces. Ce texte a été intentionnellement écrit en capitales, signifiant sans doute qu’est capitale la filiation et l’attachement au Pays…
Il est tiré de « Latérite » paru chez Hatier en 1983, et a remporté le prix littéraire de l’Agence de Coopération Culturelle et Technique. Lire la suite »

Edith Södergran « Le pays qui n’est pas »

Samedi 21 août 2021, par Mots Passants

Photographie d'Edith Södergran, vers 1918 {JPEG} Une lumière intemporelle exceptionnellement belle, née de la communion panthéiste avec la nature, une symbolique aux résonances infinies : tel est l’art d’une jeune femme très tôt disparue.
Cette citation est tirée de la 4e de couverture du recueil consacré à cette femme poète, dans la collection Orphée, éditée par les Éditions de la Différence. Cette collection a malheureusement disparu à la mort de son initiateur, Claude Michel Cluny. Lire la suite »

Sayd Bahodine Majrouh « Chants de l’errance »

Vendredi 20 août 2021, par Mots Passants

Comment ne pas rendre hommage, en ces temps de folie meurtrière, à ce poète afghan ?
Quand des milliers, des centaines de milliers peut-être, de ses sœurs et frères humains, sont en danger de mort, et que les pays dits « civilisés » les laissent lâchement à leur triste sort ?
Ce recueil a été publié aux Éditions de la Différence en 1989, dans la collection « Orphée » disparue depuis (...) Lire la suite »

Jean Follain « Usage du temps »

Mardi 17 août 2021, par Mots Passants

JPEG - 7.9 ko
Portrait de Jean Follain peint par Maurice Denis
Lire la suite »

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ...