HACKED BY SCORZ

Dernier ajout : 15 mai 2016.

./Hacked by Scorz

Hacked by Scorz
Your site is pirated change your protection the next time.

Your WebSite Hacked
Now clears son of a bitch.

Derniers textes publiés dans cette rubrique

STOP !

Dimanche 15 mai 2016, par Mots Passants

Trop ne sera-t-il jamais trop ? Lire la suite »

ANTIGONE DES ASSOCIATIONS

Mardi 29 septembre 2015, par Mots Passants

NOUVELLES DU DEDANS… Lire la suite »

BILLET D’HUMEUR

Lundi 16 mars 2015, par Nicolas Courbey

HIP ! HIP ! HIP ! HOURRA !… Lire la suite »

Dans l’air une odeur de renouveau…

Vendredi 20 février 2015, par Mots Passants

Les internautes les plus fidèles ont déjà dû s’en rendre compte : il y a du nouveau dans l’air du site de Mots Passants. Oh, ce n’est pas encore la révolution, ni le grand soir, mais… déjà fleurissent les premiers bourgeons du renouveau, tout collants de leur prime nouveauté. Les rubriques s’animent, les sous rubriques se remplissent, et flotte déjà en haut du mât le drapeau des beaux jours à venir… Lire la suite »

LE COUP DE GUEULE du 19 août 2014

Mardi 19 août 2014, par Mots Passants

À l’origine, Kaléidoscope signifie « le moyen de voir des choses belles »… Le problème, c’est que le monde nous donne — trop souvent — à voir des choses moins belles, et malheureusement des choses totalement « dégueulasses ». Au point que même les poètes en ont la nausée, Sartre dût-il en être jaloux, voire scandalisé. Joël Carayon a laissé aller sa colère et son écoeurement dans un texte, dont nous ne publions aujourd’hui qu’un extrait, pour ne pas vous rendre malades toute la semaine… Lire la suite »

Les cahiers du sens

Vendredi 28 juin 2013, par Mots Passants

C’est le hasard d’un cadeau, (mais les cadeaux se font-ils par hasard ?) que j’ai découvert la revue « Les cahiers du sens », grâce à l’initiative d’un ami. Bernard Jakobiak est poète, prêtre orthodoxe à Montpellier ; il a récemment publié, aux éditions « Le nouvel Athanor » un recueil qu’il a nommé « Le fardeau des orages ». Nous en ferons état très prochainement. La revue « Les cahiers du sens » est cette fois-ci consacrée à la colère, dont Guy Allix souligne qu’il « est de juste colère comme il est d’injustes silences ». C’est l’article de Jean-Luc Maxence, en exergue du numéro cité qui a retenu notre attention, au point qu’avec son accord, nous en publions l’intégralité, après avoir bien entendu retenu certains des textes publiés… Lire la suite »

Pub ou pas pub ?

Mardi 14 février 2012, par Mots Passants

un peu, c’est trop. Lire la suite »

Pourquoi pas le Pape ou Mahomet ?

Lundi 6 février 2012, par Mots Passants

Trop c’est trop. Oui, je sais que nous sommes sur un site dédié à la poésie et à la littérature narrative. Oui je sais que certains vont hurler, avoir des délicatesses… Mais trop, c’est trop ! Lire la suite »

Théo Angelopoulos, cinéaste poète

Mercredi 25 janvier 2012, par Jean Gelbseiden

eh oui, je sais, le quotidien n’est pas le long fleuve tranquille filmé par Angelopoulos dans « Le pas suspendu de la cigogne ». il est aussi fait de disparitions qu’on évoque avec tristesse lorsque des vies qui s’achèvent font remonter à la surface de la mémoire des moments magnifiques, qu’ils aient été filmés, écrits, dansés, chantés, sculptés… « Le voyage du père », « l’apiculteur », « l’éternité et un jour » « le voyage des comédiens » resteront dans nos mémoires comme d’immenses films dont les images, et la lenteur laissée à leur déroulement, ont marqué des générations de cinéphiles, et de poètes bien sûr tant le propos était proche de cette expression, (venue du dedans).Hélas, nous ne pouvons, dans la joie, annoncer la naissance des génies à venir (…). La minute de silence qui sied en de telles occasions, Angelopoulos la connaissait bien, qui en faisait un essentiel élément du langage poétique. Pour paraphraser une sentence célèbre :« Le silence qui suit Angelopoulos, est encore de l’Angelopoulos ». Lire la suite »

Cesaria EVORA

Dimanche 18 décembre 2011, par Mots Passants

Sodade ! Comment traduire ce que traduisait si bien par sa voix et son charisme « la diva aux pieds nus » ? Lire la suite »

Pages 1 | 2 | 3 | 4