Rosa Cortès « La Douceur de l’anisette »

Lundi 13 septembre 2021, par Mots Passants

« Rosa Cortès, sociologue, est née à Polop en Espagne. Arrivée à Alger enfant, elle y a vécu jusqu’en 1976. Ce récit est la suite de La Petite Fille sous le platane. »
Cette citation est tirée de la quatrième de couverture du livre édité aux Éditions « Chèvre-Feuille étoilée. »
Le passage choisi apprendra peut-être quelque chose aux éventuels lecteurs...


De nouvelles élèves étaient arrivées dans notre sixième. Je me rapprochais d’elles et particulièrement d’Arlette, une grande blonde assez forte qui souriait tout le temps. Elle avait une masse de cheveux légèrement frisés, un fort nez busqué, des dents assez proéminentes, cependant l’ensemble formait une beauté singulière.

Pour Noël, je lui demandais si elle allait à la messe de minuit et elle m’avoua qu’elle était israélite. Comme elle me voyait assez perplexe sur le sens de sa réponse, elle m’expliqua qu’il y avait à peu près les mêmes fêtes chez les Juifs et les Chrétiens mais avec des rituels différents. Pour leur fête, les enfants recevaient des friandises et des cadeaux. C’était aussi en décembre. Mais ce n’était pas à date fixe comme notre Noël, chez eux cela changeait chaque année à cause d’un bizarre calendrier hébraïque différent du nôtre et leur fête durait huit jours.
— Mais c’est formidable huit jours ! Quelle chance vous avez ! Et vous faites l’arbre de Noël quand même et la crèche ? mais je ne comprends pas pourquoi votre calendrier n’est pas comme le nôtre ?
— Tu sais, c’est comme Noël mais pas tout à fait pareil. Nous, on a pas de vierge Marie et notre religion est considérée comme la plus ancienne, la première révélée, c’est pour cela que notre calendrier est plus ancien, on est pas à la même date de départ. Quand vous êtes en 1956, nous, on est en 5716 ! Dans le temps, on est les premiers monothéistes et votre religion a copié sur la nôtre en changeant de petites choses. Mais Hanoukka existait avant Noël.
— Hanoukka c’est donc ainsi que s’appelle votre Noël ?
Je me demandais de quoi elle parlait.
— Oui, notre fête de Noël s’appelle Hanoukka, la fête des lumières, parce qu’on allume chaque jour une bougie qui est sur un grand bougeoir à huit branches avec au milieu une petite bougie pour allumer les autres. Mais tu ne connais pas l’Ancien Testament ? Tu ne connais pas la Torah ?
— Non, je ne connais pas la Torah mais je connais l’Ancien et le Nouveau Testament, c’est la Bible. Je sais aussi que les Juifs sont responsables de la mort de Jésus qui se proclamait le Roi des Juifs et que c’est pour cela que Dieu les a condamnés à errer jusqu’à la fin des temps.
— Oh là là ! Mais tu dis n’importe quoi ! Tu as des tas de choses à apprendre sur notre religion. Maintenant, on a pas bien le temps, mais je t’expliquerai, l’essentiel à savoir c’est que notre religion c’est l’Ancien Testament. Pour nous Dieu n’a pas d’enfant, et tu oublies Marie, Joseph ou Jésus.

Réagir à ce texte