Lamine Diakhaté « Primordiale du sixième jour »

Jeudi 9 septembre 2021, par Mots Passants

« Né en 1928 à Saint-Louis du Sénégal, il occupe dans son pays d’importantes fonctions administratives, qui l’ont conduit à New-York, Lagos et Paris, où il meurt en 1987. Il est l’auteur d’une œuvre poétique importante, forte de cinq recueils ».
Cette citation est tirée du commentaire qu’en fait Jacques Chevrier dans sa « Nouvelle anthologie Africaine ».



PRIMORDIALE DU SIXIÈME JOUR

Une plaine d’eau, des sentiers de fleurs
Une toiture de nuages rutilants,
de loin en loin des piquets de paix,
les ombres graves et persistantes des Ancêtres,
des lits flottants à la blancheur du soleil,
à midi aux quatre horizons
et les femmes y sont pures
plus clair qu’une nuit de néoménie*
le lait de leur sourire…
Mon amie, tel est le pays des mirages…
Viens vite, ô toi qui ne résistes pas
au gazouillis fluide des oiseaux.

* néoménie : Fête célébrée en l’honneur de la nouvelle lune.

Lamine Diakhaté

Réagir à ce texte

1 Message