Giuseppe Ungaretti, poète du 17 avril 2016

Dimanche 17 avril 2016, par Mots Passants

ULTIMES CHŒURS POUR LA TERRE PROMISE
(extraits
)

8
Souvent je me demande
Ce que j’étais, ce que tu étais, avant ?

Errions-nous peut-être en proie au sommeil ?

Nos actes furent-ils
Actes de somnambules, dans ces temps ?

Nous sommes séparés, cernés d’échos,
Et comme en moi tu resurgis, dans la rumeur,
Je me surprends à te dégager d’un sommeil
Qui nous a prévus longuement.


27
L’amour n’est plus cette tempête
Dans l’éblouissement nocturne
Qui m’enchaînait naguère encore
Entre insomnie et délire.

Il est l’éclair de ce phare
Vers quoi le vieux capitaine
Avance, calmement.

Giuseppe Ungaretti

Réagir à ce texte