Giuseppe Ungaretti, poète du 12 avril 2016

Mardi 12 avril 2016, par Hacked by Hydra

J’AI TOUT PERDU




J’ai tout perdu de l’enfance,
Jamais plus je ne pourrai
Perdre mémoire à crier.

L’enfance, je l’ai enfouie
Au fond des nuits.
À présent, lame invisible,
Elle me coupe de tout.

Je me souviens comment
J’exultais de t’aimer,
À présent je suis perdu
Dans l’illimité des nuits.

Désespoir incessant, croissant,
La vie ne m’est plus rien,
En travers de la gorge,
Qu’un roc de cris.

Giuseppe UNGARETTI

Réagir à ce texte